Chaque tentation est une occasion faite sur mesure pour que je prenne position.

Chaque tentation est une occasion faite sur mesure pour que je prenne position.

Ecrit par: Lawrence McCarthy | Publié: jeudi 8 octobre 2015

J’ai grandi avec toutes les conditions requises pour vivre une vie de chrétien. J’entendais souvent parler de la victoire sur le péché et du fait que je n’étais pas obligé d’être esclave des convoitises qui venaient de ma chair. Mais pourtant, j’ai gaspillé une grande partie de ma jeunesse.

J’ai négligé ma vocation céleste parce que je comptais sur moi-même et sur l’idée que je me faisais du bien et du mal. D’une façon générale, cela m’a permis d’éviter beaucoup d’erreurs, mais je ne faisais aucun progrès dans mon combat intérieur, le combat dans ma vie cachée contre les désirs et les convoitises qui habitent en moi. Je n’avais absolument aucun pouvoir sur ces choses-là. En fait, les tentations sont devenues quelque chose que je craignais car elles avaient le dessus sur moi. Je sentais que le péché qui habitait en moi était trop puissant pour être vaincu, je n’avais pas d’autre choix que de lui céder. C’était tellement puissant qu’il arrivait que je me sente physiquement malade quand  j’essayais d’affronter mes tentations.

Lorsque j’y repense maintenant, je réalise que c’est seulement par la grâce de Dieu que je n’ai pas été emporté dans un monde de vanité et de misère, car c’était sans nul doute sur cette voie que je marchais.

Une attention plus sérieuse

« C'est pourquoi nous devons d'autant plus nous attacher aux choses que nous avons entendues, de peur que nous ne soyons emportés loin d'elles. » Hébreux 2, 1. C’était tout à fait vrai dans ma vie. Le problème était que je n’avais pas pris la peine de « m’y attacher ». J’avais beau savoir comment être affranchi du péché qui était en moi et dont j’étais conscient, j’étais quand même désintéressé et négligent. Le résultat a été que je me suis rapidement éloigné de la vie que je devais vivre. Il y avait des moments où je me demandais pourquoi la Parole de Dieu n’était pas claire et vivante pour moi, mais dans mon cœur je savais aussi que je n’avais encore jamais véritablement reconnu la vérité sur moi-même, le fait que j’étais esclave du péché.

Dans mon cœur je savais aussi que je n’avais encore jamais véritablement reconnu la vérité sur moi-même, le fait que j’étais esclave du péché.

L’épreuve de ta foi

Il y a eu un tournant déterminant lorsque j’ai finalement commencé à comprendre que chaque tentation était pour moi une occasion de reconnaître et de mettre à mort mon propre péché. Le verset de Jacques 1, 2 m’est venu au moment où j’en avais vraiment besoin : « Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés. »

Grâce à ce verset, j’ai commencé à comprendre que les tentations ne devaient pas obligatoirement avoir le dessus sur moi. Au lieu de cela, chaque tentation devient une occasion « faite sur mesure » dans laquelle je peux reconnaître ma chair telle qu’elle est véritablement et repousser les pensées qui viennent d’elle. Si je fais cela à chaque fois, je peux commencer à détruire le péché à la racine et un  jour j’en finis entièrement avec lui.

Avec le temps, la tromperie de ce monde avec ses convoitises et ses désirs est devenue de plus en plus claire à mes yeux. J’ai commencé à comprendre que les plaisirs passagers du péché, que j’avais toujours trouvés intéressants et attrayants, n’avaient maintenant plus aucune valeur. J’ai pu alors reconnaître que les choses que les tentations m’avaient poussé à rechercher étaient dénuées de toute valeur, elles étaient complètement vides.

J’ai commencé à réaliser que les plaisirs passagers du péché, que j’avais toujours trouvés intéressants et attrayants, n’avaient maintenant plus aucune valeur.

Se débarrasser de « Je » et de « Moi »

Mais même avec ce nouvel état d’esprit, il m’a fallu du temps pour voir que mon « Moi » continuait d’être un problème dans ma vie : mes opinions, mes souhaits. Je devais encore déraciner l’orgueil, l’entêtement, la confiance que je faisais à mon propre raisonnement, qui vivaient au plus profond de moi. J’ai essayé de parvenir à la victoire sur le péché par mes propres forces, en faisant ce que je pensais être le mieux ou ce que je sentais être juste. Mais au lieu de cela, j’échouais constamment.

Je suis finalement arrivé au point où j’ai commencé à reconnaître que cela n’était pas possible par ma propre force. J’ai alors reçu la révélation que j’avais besoin de faire confiance à Dieu dans toutes les situations, et non seulement lorsque cela me convenait. Oui, j’avais reconnu que Dieu avait une place dans ma vie, et j’avais ressenti de la peine après avoir péché, mais je n’avais pas vraiment engagé le combat jusque-là. Je n’avais pas saisi les occasions, cela n’avait été une priorité pour moi de me préparer en vue des situations quotidiennes qui, je le savais, allaient venir. Par conséquent, j’étais submergé lorsque les tentations arrivaient.

J’ai essayé de parvenir à la victoire sur le péché par mes propres forces, en faisant ce que je pensais être le mieux ou ce que je sentais être juste. Mais au lieu de cela, j’échouais constamment.

Une vie chrétienne active

Au fil des épreuves, j’ai compris la valeur de la Parole de Dieu lorsqu’on l’utilise comme une arme : une arme qui a plus de puissance que ce que mes propres pensées et mon propre raisonnement ne pourront jamais avoir. Je peux trouver de la force à chaque fois que j’ouvre ma Bible avec des versets tels que 1 Corinthiens 10, 13 : « Aucune tentation ne vous est survenue qui n'ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d'en sortir, afin que vous puissiez la supporter. » Même si je suis harcelé par une multitude de tentations, nuit et jour, je ne serai pas tenté au-delà de mes forces. C’est une promesse qui m’a été faite.

Lorsque je suis fidèle et éveillé par rapport à Dieu, il fera en sorte que je sois sur mes gardes lorsque les tentations commencent à me tourmenter. Une vie chrétienne devrait être active, et non passive. Cela n’aide en rien de jouer la surprise lorsque le diable apparaît comme un lion rugissant dans le cours de la journée, je sais qu’il va venir et c’est mon travail d’être prêt.

Chaque tentation qui vient est une occasion de prendre position, une occasion pour montrer de quel côté je me bats.

J’ai perdu beaucoup d’années avant de finalement prendre la décision d’en finir avec le péché qui vit en moi. Mais lorsque Satan vient pour me rappeler mon passé, je peux lui parler de son avenir. Chaque tentation qui vient est une occasion de prendre position, une occasion pour montrer de quel côté je me bats. Si chaque jour, je vais de l’avant, en m’armant de la Parole de Dieu pour les situations auxquelles je vais être confronté, je sais que ce sera possible, qu’il pourra y avoir une incroyable transformation dans ma vie.