Croître dans la foi

Croître dans la foi

Ecrit par: Vern Nicolette | Publié: mardi 28 juin 2016

C'est un beau dimanche matin ensoleillé, il y a bien longtemps. Je prépare mon VTT et je me réjouis d’aller faire un tour sur les sentiers déserts le long du canyon.

Je me considère comme chrétien, et je lis ma Bible de temps en temps, mais je ne suis pas allé à l'église depuis plus d'un an. Je suis une personne méthodique et je suis trop occupé par ce qui se passe « ici et maintenant » pour me soucier de concepts religieux de façon approfondie. Pour moi, Dieu existe quelque part, « là-haut ». Finalement, tout ce que j'ai expérimenté pourrait se résumer à cela : « Dieu ne prend pas part directement à ma vie. » La foi a une place dans ma vie, c'est certain, mais certainement pas dans les choses de la vie quotidienne. La foi est plutôt une chose à laquelle je peux penser les dimanches et lors des enterrements.

Alors que je bricole sur mon vélo, une pensée me vient soudain à l'esprit : « On est dimanche et ça fait un moment que je n'ai pas lu ma Bible, et ça fait encore plus longtemps que je ne suis pas allé à l'église. » Et à ce moment-là, quelque chose qu’un ami m'a dit récemment commence à parler à mon cœur : « Jésus veut avoir une place dans ton cœur, mais tu dois le laisser entrer par la foi. Il ne te forcera pas. Ton cœur est une porte d'entrée, mais cette porte n’a qu’une poignée, et cette poignée ne s'ouvre que de l'intérieur. Toi seul peut ouvrir la porte pour laisser entrer Jésus.

Toi seul peut ouvrir la porte pour laisser entrer Jésus.

Et si mon ami avait raison ! Un espoir commence alors à grandir dans mon cœur : je peux parvenir à plus qu’une foi simplement théorique, intellectuelle et sans vie. Et je peux à la place commencer une incroyable aventure si je laisse le fils de Dieu entrer dans mon cœur pour qu'il puisse partager chaque détail de ma vie. Si je fais cela, ma vie ne sera plus jamais la même. Est-ce que j’ose vraiment le croire ? Est-ce que je vais oser mettre cela à l'épreuve ?

Des versets bibliques de mon enfance commencent à me revenir à l'esprit : « ... en sorte que Christ habite dans vos cœurs par la foi » , « Le royaume de Dieu est au milieu de vous », « Qu'il vous soit fait selon votre foi », « Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole, et mon Père l'aimera; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui », « Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi ».

Ce jour-là, ma vie qui était ancrée dans une foi sans vie et un Dieu impersonnel prend soudainement fin, et une nouvelle vie commence !

Même si cela peut sembler incroyable que Jésus veut réellement vivre dans mon cœur et prendre part à tous les détails de ma vie, les possibilités qui s'ouvrent à cause de cela sont tellement merveilleuses que je me dois de mettre au moins cette promesse à l'épreuve.

Mon VTT devra attendre un autre jour. Je m’empare de ma Bible et je commence à lire ; cette fois-ci avec l'espérance vivante que Jésus veut avoir une place dans mon cœur et y demeurer, pour avoir communion avec moi. Avec cette espérance, je lui donne mon cœur et toute ma vie, au lieu de toujours garder une part pour moi-même.

Ce jour-là, ma vie qui était ancrée dans une foi sans vie et un Dieu impersonnel prend soudainement fin, et une nouvelle vie commence ! Cette vie est ancrée dans le Dieu de la Bible, et Jésus, son fils, qui a compté chaque cheveu de ma tête et tous mes jours sur terre.

Cette foi a germé comme un petit grain de moutarde, pour se développer et croître année après année, pour former un arbre aux racines solides.

Cette expérience fantastique est survenue il y a longtemps. Toutes les années suivantes où j'ai continué à suivre Jésus, il a honoré ses promesses et a dépassé mes attentes. Et cette foi a germé comme un petit grain de moutarde, pour se développer et croître année après année, pour former un arbre aux racines solides. Et avec cette foi se développe la vie que Jésus a promise à tous ceux qui croient.

« Aujourd'hui, si vous entendez sa voix, n'endurcissez pas vos cœurs », Hébreux 3, 15.