La lutte pour mon éternité

La lutte pour mon éternité

Ecrit par: Kathryn Albig | Publié: jeudi 15 janvier 2015

Pourquoi est-ce si important de ne pas laisser une pensée se développer si je sais qu'elle est mauvaise ?

Dans Cantique des cantiques 2, 15, il est écrit : « Prenez-nous les renards, les petits renards qui ravagent les vignes.» J'ai la promesse d'une éternité pour laquelle il vaut la peine de lutter, et ces pensées sont comme des « petits renards » qui peuvent tout ravager.

La pensée m'est venue subitement à l'esprit. Ce n'était pas une pensée honorable et pure (Philippiens 4, 8). Ce n'était pas une pensée que j'avais choisi de penser. Mais j'étais tellement fatigué. J'avais l'impression que je n'avais pas l'énergie pour y résister, cette fois-là. J'étais réellement tenté à la laisser simplement se développer. Il a fallu que je livre une bataille consciente et que je dise : « Non, je ne vais pas laisser ce péché vivre en moi ! »

Il a fallu que je livre une bataille consciente et que je dise : « Non, je ne vais pas laisser ce péché vivre en moi ! »

J'ai prié à Dieu pour qu'il me donne la force pour tenir ferme dans cette tentation, et j'ai pensé aux versets de la Bible qui m'enseignent ce que je dois faire avec ce genre de pensées. Même si j'étais tenté à laisser cette pensée vivre en moi, je n'ai pas cédé. J'ai eu la victoire dans cette bataille, et Satan a pris un coup.

Pourquoi est-ce que je lutte contre le péché ?

Mais une pensée m'est alors venue : « Pourquoi est-ce si important de ne pas céder lorsque je suis tenté à avoir de mauvaises pensées ? Est-ce vraiment du péché? » Je sais que le fait de pécher est de faire quelque chose que je sais être contre la volonté et la Parole de Dieu. La Bible nous enseigne aussi à amener toute pensée captive (2 Corinthiens 10, 5). Je comprends alors que le péché prend racine dans mes pensées, ce ne sont pas uniquement les actions visibles qui sont du péché. Mais peut-être qu'au fond de moi, je me demande encore : « Quel mal est-ce que ça pourrait faire, de toute façon ? Ce n'est pas si grave. Personne n’en souffrira, personne ne le saura ».

Je comprends alors que le péché prend racine dans mes pensées, ce ne sont pas uniquement les actions visibles qui sont du péché.

Mais je pense ensuite à mon Époux céleste, c’est lui qui est la vraie raison pour laquelle je dois mettre à mort toutes les pensées mauvaises qui me viennent à l'esprit. Il est venu vivre sur terre et il a été tenté en tout comme moi, et pourtant il n'a pas commis de péché ! (Hébreux 4 ; 15-16). Et en faisant cela pour moi, il a laissé des traces que je peux suivre. « Et c'est à cela que vous avez été appelés, parce que Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un exemple, afin que vous suiviez ses traces, lui qui n'a point commis de péché... » 1 Pierre 2, 21-22. C'est la vraie raison pour laquelle je dois mettre toutes ces pensées à mort ; je ne peux rien laisser vivre. Après tout ce que Jésus a fait pour moi, c'est cela que je dois faire pour lui plaire et être digne d’un tel époux.

Je vis pour l'éternité

Bien que je sois ici sur terre, je vis pour l'éternité. La manière dont je vivrai dans l’éternité dépend entièrement de la manière dont j'aurai vécu alors que j’étais sur terre. Dans Matthieu 7, 21, Jésus dit : « Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur ! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. » Dans le royaume des cieux, il n'y a de la place pour aucun péché.

C'est le fondement de mon combat : mon appel céleste à vivre avec Jésus Christ.

 Et que je m’en rende compte ou non au moment de la tentation, le fait de céder au péché, peu importe qu’il soit petit ou caché aux yeux des hommes, aura toujours des conséquences mauvaises. « Car le salaire du péché, c'est la mort. » Romains 6, 23. Cela ne veut pas dire que Dieu veut que je souffre et qu'il ne veut pas que je sois heureux. Mais c'est vraiment pour mon propre bien, à tous égards, que je dois vaincre le péché. J'expérimente alors le résultat de cela sur terre et pour toute l'éternité. Le reste du verset dit d'ailleurs que « le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur. »

C'est le fondement de mon combat : mon appel céleste à vivre avec Jésus-Christ. Je veux être une épouse sans tache ni ride, digne de lui. C’est un appel incroyable. Rien sur terre ne mérite de me faire perdre ce salut. Peu importe mes sentiments, je renoncerai à mes propres pensées et à ma volonté, et je serai obéissant à ce que Dieu me dit dans mon cœur.