La victoire sur le péché : une vérité qu'on n'a pas l'habitude d'entendre

La victoire sur le péché : une vérité qu'on n'a pas l'habitude d'entendre

Ecrit par: Brunstad.org with Richard Savage | Publié: jeudi 27 octobre 2016

Richard est rempli d´enthousiasme lorsqu´il partage avec nous la vérité libératrice de l´Evangile qu´il a entendue quand il était jeune.

Richard a beau avoir 69 ans, son énergie et son enthousiasme pour la vie sont contagieux. Le médecin retraité parle avec animation des animaux, des plantes et de la nature et peut facilement répondre aux questions sur l´histoire d´Israël ou sur les prophéties des derniers temps dans la Bible, mais spécialement lorsqu´il s´agit d´expliquer ce que signifie le fait d’être chrétien dans la vie quotidienne. Les conversations avec lui sont captivantes, remplies de faits intéressants et d´histoires amusantes. Mais en outre, il y a une vérité qui a eu une importance considérable dans la vie de Richard. Elle peut être résumée en quelques mots : « Christ manifesté en chair. »

Lutter pour être un « bon chrétien »

Richard a grandi dans une famille non religieuse. Lorsqu´il était jeune étudiant en médecine, il s´est converti au christianisme. En tant que chrétien, Richard croyait au pardon des péchés que Christ avait apporté à l´humanité. Sa conversion lui a procuré un grand bonheur, et il cherchait à rendre l´amour de Christ en étant un « bon chrétien ». Mais il a rapidement réalisé que malgré tous les efforts qu´il mettait en œuvre pour pratiquer la Parole de Dieu, il tombait constamment. Richard a souvent « pleuré amèrement » comme l´apôtre Pierre après avoir renié Jésus (Matthieu 26, 75), et il se sentait dépendant du pardon et du réconfort de Jésus.

Les choses se sont améliorées pendant quelque temps lorsque Richard a radicalement rompu avec les compagnies mondaines et a définitivement renoncé à devenir « quelqu´un » dans le monde médical. Il a décidé que Jésus devait devenir le Seigneur de sa vie et a ouvert un nouveau chapitre de consécration en obéissant à la Parole de Dieu dans un hôpital de campagne. Après quelques mois, il a rencontré la jeune infirmière chrétienne Eileen, qui devait devenir sa femme par la suite.

Christ manifesté en chair : la vérité libératrice

Durant leurs fiançailles, Richard et Eileen furent invités pour un week-end chez une famille chrétienne avec laquelle Eileen avait fait connaissance lors de sa formation de sage-femme. Tandis qu´ils étaient assis dans le salon, Richard a remarqué comment le père parlait avec bonté, amour et compréhension à ses enfants, comment le mari et sa femme se soutenaient mutuellement dans une magnifique harmonie. La Parole de Dieu était centrale dans le foyer. Richard a senti qu´il aspirait à une telle vie pour son futur mariage.

Il a également entendu l’expression « Christ manifesté en chair » pour la première fois ce jour-là. Cette compréhension, un « mystère de la piété » (1 Timothée 3, 16) comme cela est écrit dans la Bible mais rarement prêché, s´était répandu grâce à l´œuvre d´un officier de la marine, Johan Oscar Smith, originaire de Horten, en Norvège, au début des années 1900. Avec l´aide de chrétiens dont l´entendement était le même, ce message s´était répandu dans d´autres pays en Europe. Et maintenant, à Taunton en Angleterre, Richard a vu comment cette révélation de la vie et l´œuvre de Jésus quand il était sur terre ouvrait une toute nouvelle perspective dans sa vie.

« Jésus n´est pas venu comme un homme parfait, comme Adam avant la chute. En réalité, il est venu sur terre et est né avec la nature humaine déchue, la même chair et le même sang que nous. (Hébreux 2, 14) Il fut tenté en tous points comme nous, mais fut le premier à vaincre tout le péché, avec la force du Saint Esprit, et c´est pourquoi il n´a jamais péché ! » (Hébreux 2, 18)

Richard avait le sentiment qu´une grande porte s´était ouverte lorsqu´il entendit que Jésus avait frayé un tel chemin accessible aux chrétiens. (Hébreux 4, 15) Il a pensé à sa propre volonté et à sa nature qui l´avaient empêché d´être un « bon chrétien » durant toutes ces années et s´exclama avec enthousiasme : « Oh! Tout est possible désormais ! »

La nécessité d’avoir le Saint-Esprit

Richard a reçu la foi qu´il était possible pour lui de vaincre le péché dans le chair tout comme Jésus, mais il a constaté que cela ne pouvait pas se faire tout seul.

Quelques mois après leur mariage, Richard était à nouveau à genoux à côté de son lit, à prier désespérément que Dieu l´aide. Sa femme Eileen priait à ses côtés. Le jeune couple chrétien s´était décidé à avoir un mariage parfait, comme c’est écrit dans la Bible, mais ils étaient surpris de constater à quel point la réalité était différente de ce à quoi ils s´attendaient, même s´ils étaient profondément amoureux l´un de l´autre.

« Dans le mariage, nous réalisions que nous avions toujours notre forte propre volonté. Lorsque ma femme ne faisait pas ce que je pensais qu’elle devait faire, je commençais en fait à me montrer amer envers elle. J´étais très attristé par cela. Et ma femme souhaitait être un appui, mais comment peux-tu être soumise à un mari tellement stupide ? » Richard rit et pousse un soupir.

Richard et sa femme prièrent à Dieu pour recevoir de l´aide : « Ce n´est pas le mariage que nous souhaitions ! »

Alors qu´ils criaient à Dieu dans leur détresse, ils furent remplis du Saint-Esprit, et ils surent à ce moment que c´était la réponse à leurs prières. Remplis de joie et d´espoir, ils ne pouvaient pas s´empêcher de louer Dieu. Dieu allait les aider, et cela allait réussir pour eux ! Ils savaient que Jésus avait frayé une voie au travers de la chair et maintenant, il allait les fortifier par le Saint-Esprit afin qu´ils marchent sur la même voie et vainquent tous le péché.

« Tu dois parvenir à un stade où tu reconnais que tu es totalement incapable de vivre une vie de victoire par tes propres forces. Fais en sorte que toute ta confiance soit en Jésus, et c´est seulement par lui et par de la force du Saint-Esprit que tu pourras obtenir la victoire. » Richard continue à témoigner avec un grand sourire : « Nous pourrions devenir fiers si nous pouvions obtenir la victoire par nos propres efforts. »

La victoire par la force du Saint Esprit

Un matin, Richard a appris une leçon inoubliable à cet égard. Son tempérament bouillant prit une nouvelle fois le dessus, et il manqua de patience et de douceur lorsqu´il s´adressa à sa famille. « J´étais tellement en colère que j´ai frappé mon poing contre la porte ! Et j´étais profondément désolé. J´ai prié durant toute la matinée : « Dieu, fais en sorte que cela soit la dernière fois, tu dois me donner la victoire sur mon tempérament ! »

Même si ce ne fut pas la dernière fois qu´il fut tenté à la colère, Richard peut témoigner que c´était la dernière fois qu´il se sentit lié et obligé de céder à la tentation. Il a expérimenté comment le Saint-Esprit est venu à son aide lorsqu´il reconnaissait sa propre faiblesse. « La haine contre le péché est venue dans mon cœur, avec le désir d´être bon et chaleureux, de répondre avec douceur, de devenir plus fort. J´ai reçu la foi que c´était la dernière fois ! J´ai senti la puissance de Dieu, l´ennemi allait désormais devoir fuir ! »

« Avec la force du Saint Esprit, je n´ai plus besoin de céder à la tentation. Je ne suis plus un esclave du péché ! (Romains 6, 17-23) Lorsque tu es obéissant à la Parole de Dieu, cela t´apporte de la paix, de la joie et de la bénédiction ! »

Un message mal reçu

Cela devait être un message que tous les chrétiens aimeraient entendre ! Cependant, lorsqu´il discuta avec quelques-uns de ses amis chrétiens au sujet de « Christ manifesté en chair » et de la possibilité d´être parfait comme lui, Richard découvrit qu´en réalité, peu de personnes étaient intéressées. En fait, ils se tournèrent contre lui.

« Ils se sont mis en colère ! Ils disaient : ‘C´est une hérésie, c´est un blasphème ! Tu rabaisses Jésus à notre niveau, celui des pécheurs !’ »

En regardant en arrière, Richard comprend mieux. « Satan ne veut pas que les chrétiens croient que Jésus a vaincu le péché dans une chair comme la nôtre, car dans ce cas nous n´aurions plus aucune excuse qui justifierait que nous ne fassions ou ne voulions pas faire de même. Mais s´il peut faire en sorte que les hommes croient en un autre Jésus, un Jésus qui en quelque sorte était différent de nous, un Jésus qui n’était pas tenté par le même péché qui habite dans notre chair, un Jésus qui n´était pas capable de commettre du péché, alors Satan est satisfait. Car les hommes qui ne croient qu´au pardon des péchés et non en la victoire sur la racine du péché, les convoitises de notre chair, restent des esclaves du péché. Satan continue d´avoir le pouvoir sur eux. » (1 Jean 3, 8)

Richard et sa femme ont compris qu´ils devaient abandonner leurs anciens amis. A la place, ils ont lié des liens d´amitié avec des personnes avec le même entendement, une amitié qui est fondée sur l´enseignement impopulaire de « Christ manifesté en chair ». Ils ont trouvé des frères et sœurs de tous les continents, avec des situations et des vécus différents, qui sont cependant tous des guerriers dans le même combat : le combat pour être affranchi du péché qui a lié tous les hommes depuis les jours d´Adam. C´est une vie qui est agréable à Dieu, une vie dans laquelle nous apprenons à bénir et à donner plutôt que de revendiquer nos droits. Une vie de paix et d´harmonie en toutes circonstances.

Ce prix est-il trop élevé ?

« Dieu ajoute à son assemblée ceux qui se laissent sauver, et qui sont disposés à renoncer à tout afin d´être des disciples de Jésus. Il sait qui ils sont et connait leur désir d´être sauvés du péché. Il les guide vers son assemblée de nombreuses manières merveilleuses. » Richard a expérimenté cela au fil des années. Richard a observé une chose commune à toutes les personnes qui sont entrées dans cette précieuse communion avec Christ : ils sont lassés du péché et ils aspirent à plaire à Dieu et faire sa volonté.

« … lesquelles nous assurent de sa part les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine, en fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise. » 2 Pierre 1, 4.

Richard est enthousiasmé lorsqu´il lit au sujet des promesses de Dieu dans la Bible. « Pense que Dieu souhaite en fait que nous vivions avec une telle nature, avec toute la sagesse, tout l´amour, et avec lui pour toute l´éternité ! »

« Comparé à cela, qu´est-ce que cela signifie d’être libéré des relations humaines qui pourraient nous retenir, qu´est-ce que cela signifie de renoncer à l´honneur et l´argent, ces choses terrestres que nous ne pouvons pas garder ? Et qu´est-ce que cela signifie de renoncer à notre nature déchue, lorsque nous pouvons être participants de la nature divine ? » Richard sourit. C´est son désir le plus sincère que davantage de personnes puissent trouver le chemin qui mène à de telles promesses ! Et la clé pour commencer sur ce chemin est d´être disposé à croire en la vérité : « Christ manifesté en chair ».