L'épreuve de la foi

L'épreuve de la foi

Ecrit par: Eunice Ng | Emplacement: Singapore | Publié: mercredi 17 novembre 2010

Les élèves rassemblent fébrilement les notes qu’ils ont prises au cours de l'année écoulée. A la bibliothèque, des étudiants sont penchés sur leurs livres. C’est une nouvelle fois le temps des examens.

Un temps qui est généralement synonyme de stress, d'inquiétude et de crainte. La pensée de toutes les lectures qu’il va falloir faire ou l'incertitude par rapport aux résultats peuvent rendre tout et un chacun anxieux.

Il est écrit en Philippiens 4, 6-7:
« Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâce. Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ. »

– La paix ne vient pas d'elle-même, dit Daniel Wong, 22 ans, de Hong-Kong. - Je dois la demander dans les prières, et constamment remettre tout entre les mains de Dieu. Il dirige tout.

De la paix et du repos au milieu de l'incertitude 

Juste avant que l'examen ne débute, on peut entendre partout le froissement des feuilles de papier et des livres pendant que les étudiants relisent une dernière fois leurs notes. On peut sentir que l'atmosphère est tendue.

– Tout le monde a l'air inquiet, mais quand je rentre dans la salle d'examen, je sens uniquement de la paix dans mon cœur, dit Yu Zhangxin, 21 ans, de Singapour.

Ce n’est pas parce que Zhangxin est plus intelligent que ses camarades ou qu'il connaît toutes les réponses d'avance.

– Je me prépare simplement aussi bien que je peux, et je remets le reste à Dieu. Il a tout prévu pour moi, et je n'ai pas besoin de m'inquiéter pour quoi que ce soit, dit-il avec assurance.

Aucune inquiétude pour l'avenir 

Zhangxin a expérimenté que la parole écrite dans Matthieu 6, 33 est vraie : « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. »

Ce jeune homme de 21 ans n'était pas un élève particulièrement brillant quand il était plus jeune, même quand les autres avaient l’impression que les leçons à apprendre n’étaient pas difficiles.

– Mais je vois que Dieu m'a guidé au fil de toutes ces années. Je me suis distingué dans d'autres domaines, dit Zhangxin, qui est maintenant très reconnaissant d’avoir la possibilité de continuer ses études.

– J'ai compris qu’il ne servait à rien de se battre pour être le meilleur en tout. C'est ce que j’obtiens pour mon salut qui est important.

Réjouis-toi des plans de Dieu 

Il est écrit dans Romains 8, 28:
« Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. »

Jonathan Wong, 21 ans, de Hong-Kong, sait que cela signifie qu'il doit placer toute sa confiance en Dieu. Quoi qu'il lui arrive, le plan de Dieu est ce qu’il y a de meilleur pour lui.

– Tout ce qui m'arrive dans la vie quotidienne, en bien ou en mal, est envoyé par Dieu à cause de moi. Je peux alors me réjouir dans toutes les situations où il m'a placé, dit Jonathan sur un ton décidé.