Ne reconnaissez-vous pas que Jésus-Christ est en vous ?

Ne reconnaissez-vous pas que Jésus-Christ est en vous ?

Ecrit par: Karina Schytt | Publié: mardi 1 juillet 2014

Jésus-Christ est en moi, il a pris place dans mon cœur, lui qui ne supporte pas le péché et l’impureté. Avec cette certitude claire, je souhaite penser et agir d’une manière qui lui est agréable.

« Examinez- vous vous-mêmes, pour savoir si vous êtes dans la foi; éprouvez- vous vous- mêmes. Ne reconnaissez- vous pas que Jésus- Christ est en vous? à moins peut- être que vous ne soyez réprouvés. » 2 Corinthiens 13, 5.

J’ai réfléchi longuement à ce que Paul voulait dire par « Jésus-Christ est en vous », jusqu’à ce que cela devienne limpide pour moi, un matin où j’ai été assaillie par une pensée impure. C’est justement cette parole de Dieu qui m’est venue au milieu de la tentation, claire comme un éclair dans un ciel serein : « Jésus-Christ est en vous ! »

Jésus-Christ est en moi, il a pris place dans mon cœur, lui qui ne supporte pas le péché et l’impureté.

Je n’étais qu’une enfant lorsque je chantais « Jésus habite dans mon cœur » et quand j'étais jeune, j’ai entendu une femme plus âgée raconter qu’elle avait mis Jésus sur le trône de son cœur. J'ai alors décidé de faire de même. J’ai remarqué que l’Esprit de Jésus m’a guidée dans différentes situations de la vie. Je L’ai prié et Il a été proche de moi ; il est certain qu’Il est en moi. Et pourtant, ma vie a pris une dimension tout à fait nouvelle grâce à ce « Jésus-Christ est en vous ».

Lorsque je me suis répété ces paroles dans mes pensées, j’ai eu l’impression que les pensées impures battaient en retraite. Avoir une personne si pure, si aimante et si puissante en soi donne une autorité que même les rois pourraient envier.

Avoir une personne si pure, si aimante et si puissante en soi donne une autorité que même les rois pourraient envier.

Je n’ai pas pu m’empêcher de penser comme Joseph : « Comment ferais- je un aussi grand mal et pécherais-je contre Dieu ? » Genèse 39, 9. J’ai alors pris cette position de foi : Jésus-Christ est en moi, lui qui ne supporte pas le péché et l’impureté. Avec cette certitude claire, je souhaite penser et agir d’une manière qui lui est agréable.

Paul écrit dans Romains 8, 9 : « Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l 'Esprit, si du moins l'Esprit de Dieu habite en vous. » Et aux versets 12-14 : « Ainsi donc, frères, nous ne sommes point redevables à la chair, pour vivre selon la chair. Si vous vivez selon la chair, vous mourrez; mais si par l 'Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez, car tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu. »

C’est à cela que je suis appelée ! Je ne suis plus redevable à la chair, je suis conduite par l’Esprit de Dieu dans mon être intérieur, j’ai Jésus dans mon cœur. Quand des pensées impures se manifestent, comme par exemple l’envie d’accuser mon prochain, je peux, avec l’aide de l’Esprit, rejeter cette pensée si bien qu’elle perd son pouvoir. Je sais bien que l’impureté ne peut pas cohabiter avec Jésus-Christ.

C’est son Esprit qui me conduit dans la vie quotidienne. Je peux me purifier de tout ce qui n’est pas compatible avec lui en obéissant aux directives de l’Esprit.

Je veux garder dans mon cœur ce sérieux qu’inspire la pensée que « Jésus-Christ est en moi », pour que ce soit son Esprit qui me conduise dans la vie quotidienne. Je peux me purifier de tout ce qui n’est pas compatible avec lui en obéissant aux directives de l’Esprit. Une telle vie est digne de mon Sauveur et prouve que je suis dans la foi. Cela est nécessaire si je veux sortir victorieusement de l’épreuve.