Un modèle qui vaut le peine d'être suivi

Un modèle qui vaut le peine d'être suivi

Ecrit par: Anna Risa | Emplacement: Melbourne, Australie | Publié: samedi 26 juin 2010

Nous sommes à nouveau en juin et c’est l’hiver en Australie. Cette année, la conférence annuelle pour les groupes de jeunes de Melbourne, Sydney et Perth se déroule dans les montagnes, là où le panorama est grandiose et les températures glaciales.

Je suis assise dans la salle commune, pleine à craquer. Mon souffle devient presque de la buée dans l’air. Autour de moi, je vois les autres filles, toutes aussi emmitouflées que moi dans des écharpes et des manteaux. Le feu dans la cheminée ne semble pas très efficace. Pourtant, tout le monde est joyeux et je peux presque sentir chez les autres de l'impatience en attendant que la première réunion de la conférence commence.

Une vie de transformation

Le premier cantique est annoncé : « Pourquoi ne serions-nous pas toujours dans la joie ? Puisque par la foi nous avons un espoir. Dans les souffrances, malheurs, peines et combats, les yeux s’ouvrent sur une éternelle gloire. » (Cantique n°151 dans Les Voies du Seigneur). Je connais bien ce cantique, mais cette fois-ci, je me concentre plus que d’habitude sur les paroles. Je me demande combien il y a de personnes ici bas qui peuvent se décrire comme étant « très heureuses ». C’est en tout cas quelque chose que j’aspire vraiment à pouvoir dire pour ma part.

"Pourquoi ne serions-nous pas toujours dans la joie ? Puisque par la foi nous avons un espoir."


Nous nous levons pour prier. Plusieurs jeunes demandent à Dieu, chacun à sa manière, qu’Il bénisse la réunion – certains calmement, d’autres avec plus de ferveur. « Parle à nos cœurs, pour que nous puissions nous emparer de cette vie », prie l’un des jeunes frères. Je comprends qu’il parle de la vie décrite dans le cantique que nous venons de chanter.

Puis Tom Harris se lève. Il est la seule personne plus âgée présente, invité pour nous encourager et pour partager la communion fraternelle avec nous. Il nous regarde et sourit. « Nous sommes vraiment des personnes privilégiées », dit-il. Puis il explique que nous avons reçu la parole de vérité dans la Bible. Celle-ci peut nous sauver et nous transformer dans notre for intérieur.
Il poursuit en lisant Hébreux 1, une description de Jésus comme le fils de Dieu.

Une vie mise à l’épreuve et authentique

En écoutant Tom, j’ai du mal à croire qu’il s’agit d’un homme qui avait proclamé un jour qu’il ne deviendrait jamais chrétien. Mais je sais que c’est la vérité, je l’ai moi-même entendu raconter l’histoire. Et à présent, je vois un homme avec un profond amour pour Christ et qui a consacré les 30 dernières années de sa vie à Le servir et à devenir semblable à Lui autant que possible et de toutes les manières possibles.

Je vois un homme avec un profond amour pour Christ et qui a consacré...sa vie à le servir.

Je connais Tom depuis que je suis née (j’ai 23 ans) et je peux sincèrement dire que je n’ai jamais entendu un mot de colère sortir de sa bouche, jamais de vulgarité, ni vu de signe d’impatience chez lui. Je n’ai vu que de la bonté, de la gentillesse et de l’amour pour les autres. Je sais qu’il aime chaque personne assise ici en ce moment. Comment est-ce possible ? Je sais que même si j’aime penser que j’ai déjà bien progressé sur le chemin de vie, je suis très loin derrière lui, loin d’être aussi joyeuse et heureuse que lui.

Un modèle en qui on peut se fier

Ton Harris n’est pas une personnalité extraordinaire, célèbre ou glamour, mais il est sans aucun doute possible quelqu’un que chaque jeune peut en toute sécurité prendre comme modèle. Qui sont les modèles pour la plupart des jeunes, aujourd’hui ? Les adolescents idolâtrent les stars de la chanson, les icônes de la mode et les acteurs. Beaucoup d’eux ont en apparence une vie excitante et insouciante, mais en réalité ils se débattent dans des problèmes que nous n’avons pas l’habitude de connaître. Si ce n’est qu’un jour ou l’autre, des côtés désagréables de leur vie apparaissent au grand jour : ils sont dépendants de la drogue, ou ils ont trompé leur partenaire, ou encore ils ont blessé quelqu’un sous l’influence de l’alcool.

Je ne suis pas en train de dire que je ne comprends pas pourquoi ces personnes sont si populaires et si admirées, ce ne serait pas vrai. Je peux sentir leur charisme et leur force d’attraction, comme tout le monde. Mais sont-ils les personnes auxquelles je veux ressembler ? Derrière le glamour, la richesse et la beauté, sont-ils vraiment heureux ? Quand ils deviendront vieux, repenseront-ils à leur vie passée sans avoir aucun regret ? J’ai des raisons d’en douter…

La perspective de pouvoir devenir semblable à Jésus de mon vivant m’attire beaucoup. Y a-t-il une vie qui nous comble plus que celle-ci ?

Devenir semblable à Jésus

Tom poursuit en disant : « Nous sommes appelés à être rendus semblables à l’image de Jésus. Dieu veut faire cela en nous ».
D’une manière ou d’une autre, la perspective de pouvoir devenir semblable à Jésus de mon vivant m’attire beaucoup. Y a-t-il une vie qui nous comble plus que celle-ci ? Et quel meilleur moyen de l’être qu’en imitant ceux qui la vivent déjà ?

Je suis encore jeune et j’ai toute ma vie devant moi. Et je sais comment je vais la vivre !