Appelés à être libre du péché

Appelés à être libre du péché

Ecrit par: Kåre J. Smith | Publié: lundi 11 juillet 2016

Notre vocation en tant que disciples de Jésus est de vivre une vie victorieuse, une vie où l'on règne sur le péché. (Rom. 5,17)

Jésus veut que nous soyons rendus semblables à lui, et tous ceux qui contemplent la gloire du Seigneur sont transformés en la même image. C’est la vie de Jésus qui est sa gloire, une vie de victoire sur le péché. On devient alors un serviteur qui est une colonne dans le temple de Dieu. « Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n’en sortira plus ; j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d’auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau. » (Ap. 3, 12)

Celui qui vaincra ! Quand Jésus écrit aux sept Églises d’Asie mineure, il s’enquiert des vainqueurs. Les promesses appartiennent à ceux qui vainquent. La force pour avoir une vie victorieuse se trouve dans le Saint-Esprit, que Dieu donne à tous ceux qui lui obéissent. Ac. 5, 32. Quand nous obéissons aux injonctions du Saint-Esprit dans notre cœur, nous avons la force de renoncer aux passions et convoitises pécheresses qui habitent dans notre corps. Jésus a inauguré un chemin qui mène à une vie de victoire et de triomphe sur le péché. Paul était tellement saisi de cette vie qu’il s’écrie presque : « Que dirons-nous donc ? Demeurerions-nous dans le péché, afin que la grâce abonde ? Loin de là ! Nous qui sommes morts au péché, comment vivrions-nous encore dans le péché ? » (Ro. 6, 1-2)

Le salut qui nous est annoncé par l’Évangile est beaucoup plus profond que ce que l’on comprend habituellement par le terme de salut – pour la plupart, il ne s’agit que du pardon des péchés. « … lui que vous aimez sans l’avoir vu, en qui vous croyez sans le voir encore, vous réjouissant d’une joie ineffable et glorieuse, parce que vous obtiendrez le salut de vos âmes pour prix de votre foi. » (1 Pi. 1, 8-9)
 

« Or, David, après avoir en son temps servi au dessein de Dieu, est mort, a été réuni à ses pères, et a vu la corruption. Mais celui que Dieu a ressuscité n’a pas vu la corruption. Sachez donc, hommes frères, que c’est par lui que le pardon des péchés vous est annoncé, et que quiconque croit est justifié par lui de toutes les choses dont vous ne pouviez être justifiés par la loi de Moïse. Ainsi, prenez garde qu’il ne vous arrive ce qui est dit dans les prophètes : Voyez, contempteurs, soyez étonnés et disparaissez ; car je vais faire en vos jours une œuvre, une œuvre que vous ne croiriez pas si on vous la racontait. » (Ac. 13, 36-41)

L’œuvre que Dieu fait dans la vie de ses disciples fait participer le croyant à la nature même de Dieu. « Comme sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété, au moyen de la connaissance de celui qui nous a appelés par sa propre gloire et par sa vertu, lesquelles nous assurent de sa part les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine, en fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise. » (2 Pi. 1, 3-4)

Que Dieu te fortifie puissamment, toi qui ressens que Dieu travaille en ton for intérieur pour que tu deviennes un disciple entier de cœur ! L’Évangile ne fixe aucune limite à ce que tu peux obtenir dans ta vie. Avoir part à la nature même de Dieu, sa patience, son amour, sa justice, sa bonté ! Une telle vie élevée est destinée à ses disciples ! Si tu l’entends t’appeler, n’endurcis pas ton cœur, mais tourne-toi vers Dieu et renonce à ta vie dans ce monde. Tu auras alors de la communion fraternelle avec d’autres frères et sœurs qui aspirent à la même vie et qui s’y développent !

« Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés ! » (Mt. 5, 6)
 

Extrait de l'article « Sois un disciple - une vie de victoire ! » Septembre 2006
© Copyright Stiftelsen Skjulte Skatters Forlag