Tu peux avoir une seconde chance !

Tu peux avoir une seconde chance !

Ecrit par: Anna Risa | Emplacement: Melbourne, Australia | Publié: mardi 16 novembre 2010

Est-il vraiment possible pour Dieu de nous pardonner tous nos péchés ? Et qu’est-ce que je suis supposé faire ensuite ? Les conséquences de l’un des désastres les plus dévastateurs d’Australie sont très instructives.

Les arbres défilent derrière la fenêtre, de même que les clôtures en fil de fer barbelé qui longent la route des deux côtés. Je suis sur le « Hume Highway », l’autoroute qui relie les villes de Sydney et Melbourne, et je me rends à Sydney pour une conférence avec quelques membres de ma famille.

Ma sœur dort à côté de moi à l’arrière du véhicule ; je n’ai jamais réussi à dormir correctement dans une voiture, c’est pour cette raison que j’observe le paysage australien depuis ma fenêtre. La végétation est exceptionnellement luxuriante et verte pour cette saison ; ceci est dû aux pluies diluviennes qui se sont déversées sur la région de Victoria ces deux dernières semaines.

Perdu tout espoir

Ensuite, le paysage change – d’un seul coup. Les arbres sont nus et noirs et l’herbe n’est plus verte. A l’avant de la voiture, mes parents parlent à voix basse, je n’ai pas besoin de les écouter, car ce que je vois en dit long : nous traversons l’une des zones que le feu de brousse du « samedi noir » a dévastée en février 2009, au cours du feu de brousse le plus dévastateur que l’Australie ait jamais connu.

En regardant ce paysage carbonisé, je pense à tous ces gens qui ont perdu l’espoir que la vie pouvait leur apporter quelque chose. Peut-être es-tu un de ceux-là ? Tu as fait quelque chose de si mal que tu penses que Dieu ne peut pas te pardonner. Ou peut-être as-tu simplement vécu une vie si profondément plongée dans le péché que la seule joie et le seul plaisir que tu puisses imaginer pour l’avenir, c’est de satisfaire tout de suite tes convoitises. Tu ne veux pas de cela, mais tu as l’impression qu’il n’y a pas d’issue.

« Mais pour vous qui craignez mon nom, se lèvera Le soleil de la justice, Et la guérison sera sous ses ailes. » 
Malachie 4,2

Mais en regardant à l’extérieur, je vois quelque chose d’étonnant. Sur un grand nombre de ces arbres noircis, tordus et déformés, je vois des pousses vertes, il n’y en a pas beaucoup et elles sortent tout juste, mais néanmoins elles se développent, couvrant les troncs et remontant même jusqu’à certaines branches.

Un verset que j’ai lu à plusieurs reprises me vient à l’esprit : Malachie 4, 2.

« Mais pour vous qui craignez mon nom, se lèvera Le soleil de la justice, Et la guérison sera sous ses ailes. »

Quelle belle promesse !! Les cicatrices que le péché t’a laissées peuvent être guéries. Tu peux recevoir le pardon de tes péchés si tu regrettes vraiment ce que tu as fait et si tu veux te repentir. Cela signifie que tu ne veux plus faire de telles choses. Tout n’est pas fini parce que tu as suivi la mauvaise voie autrefois dans ta vie. Regarde les arbres qui ont à nouveau des feuilles – tu peux aussi avoir une seconde chance !

Une vie nouvelle à vivre

Mais ce n’est pas tout. Le pardon de tes anciens péchés est un énorme cadeau, mais c’est le début de la croissance sur les arbres – c’est seulement la première étape. Le pardon te remet dans le droit chemin, mais après cela il y a toute une nouvelle vie à vivre. Plusieurs versets dans Romains 6 nous l’expliquent très clairement.

«« Que le péché ne règne donc point dans votre corps mortel, et n’obéissez pas à ses convoitises. Ne livrez pas vos membres au péché, comme des instruments d’iniquité; mais donnez-vous vous-mêmes à Dieu, comme étant vivants de morts que vous étiez, et offrez à Dieu vos membres, comme des instruments de justice (v. 12,13)

C’est une vie dans laquelle tu ne cèdes pas au péché quand tu es tenté. Tu te libères de tes vieilles habitudes d’irritation, d’impatience et d’impureté. Tu peux suivre Jésus : tu combats contre le péché quand tu sens que tu es sur le point de faire quelque chose que tu sais être mal.

Au lieu d’être contrôlé par tes convoitises, tu peux être débarrassé d’elles et parvenir à une vie de paix, de joie et d’épanouissement. Tu n’as alors plus aucune raison de craindre l’avenir. Au contraire, tu peux l’accueillir à bras ouverts. Il n’y a pas de plus grande vocation que cela !

« Car le salaire du péché, c’est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus- Christ notre Seigneur. » (Rom.6,23)