Dégouté du christianisme, mais à la recherche de quelque chose

Dégouté du christianisme, mais à la recherche de quelque chose

Ecrit par: Irene Laing avec Vern Nicolette | Publié: jeudi 9 juin 2016

La vie de Vern prit un tournant radical quand il rencontra enfin des gens qui annonçaient la vie de Christ - et la vivait.

J'étais anéanti. Je pensais : "Il est impossible qu'il ait raison!" L'homme de 55 ans assis à la table frappait avec son poing dans la paume de sa main, et on pouvait sentir ce qu'il avait ressenti ce jour-là, lorsqu'il avait 20 ans et que le pasteur avait anéanti tous ses espoirs de victoire sur le péché. C'est une interview spontanée, mais Vern Nicolette raconte son histoire presque sans avoir besoin de questions ou de relances. Plusieurs années se sont écoulées avant qu'il rencontre l'Assemblée Chrétienne de Brunstad, et entende que nous pouvons parvenir à la même vie que celle que Jésus vivait. Ce souvenir est très présent dans sa mémoire et il a hâte de parler de ses expériences.

Dégouté du christianisme, à la recherche de  quelque chose

"Je cherchais quelque chose. J'ai été élevé dans un milieu catholique. À l'université je suis devenu un chrétien actif. Je lisais seul la Bible ou avec un groupe biblique universitaire qui était fréquenté par des jeunes originaires de différents milieux. Il y en avait qui étaient chrétiens depuis l'enfance, d'autres étaient catholiques comme moi, d'autres encore recherchaient quelque chose qui ne se trouvait pas dans les autres dénominations.

"Jésus a tout fait pour nous !" C'était à chaque fois la même réponse

"Mais quand j’étais au niveau de la licence, j'étais dégouté du christianisme. Ce n'était pas amusant d'être avec des chrétiens. Ce n’était pas parce qu'ils étaient sous la loi et étaient des chrétiens ennuyeux, mais parce qu'il régnait une atmosphère de superficialité parmi eux. "Tout est OK, Dieu est bon !" "Jésus a tout fait pour nous !" Peu importe quelle question on leur posait. Leur réponse allait toujours dans la même direction. Ce christianisme me troublait. La manière de vivre des chrétiens était plus impie que celle des autres. Je ne comprenais pas.

« Ce n'est que 10 ans après l'université que Dieu répondit à mes questions sur le christianisme. »

Poussé à lire ma Bible

« J'ai passé les sept premières années à essayer de digérer mon expérience spirituelle de l'université. Je fréquentais des églises. Mais à chaque fois, je ne trouvais aucune vie. J'ai alors complètement abandonné d'aller à l'église, mais je me sentais poussé à lire ma Bible. Il y avait quelque chose qui travaillait en moi, même si je ne savais pas ce que c'était. En tant que jeune ingénieur analyste, je n'étais pas prêt à reconnaître que Dieu travaillait en moi, mais c'était justement ce qu'il faisait. »

J'ai arrêté d'aller à l'église... Mais je me sentais poussé à lire ma Bible.

"Un jour j'ai ouvert ma Bible, et c'était comme si le ciel s'était ouvert. Mon cœur a changé quand j'ai lu ce qui était écrit là. J'ai eu ce profond sentiment que Dieu était réel. J'ai commencé à croire en la parole de Dieu comme elle est écrite et j'ai reçu la foi pour beaucoup de choses. J'ai lu à propos de la victoire sur le péché. Mais personne d'autre n’en parlait ou ne le prêchait, j'ai alors commencé à douter moi-même. "Est-ce réellement possible ? C'est écrit que tu es appelé à une vie de victoire, mais je ne trouve personne qui vive cette vie, ni même qui ait cette foi en la victoire ! Partout où j'allais, c'était la même chose : le pardon des péchés et pas beaucoup plus que cela - rien à propos de la vie selon la Parole de Dieu.

Il est écrit que tu es appelé à une vie de victoire, mais je ne trouve personne qui vit cette vie

"Lors d'un week-end où nous étions réunis entre hommes, le pasteur m'a demandé de prendre la parole, et j'ai parlé de la victoire sur le péché et de Josué et Caleb qui se sont emparés du pays. J'ai décrit le "pays" comme étant cette matière au dedans de nous, mes convoitises, ma recherche d'honneur, et j’ai expliqué que nous pouvions avoir la victoire sur ces choses exactement comme Josué et Caleb s'étaient emparés du pays.

"Le pasteur s'est levé et il a dit : "Mais Jésus a tout fait. Ce serait vraiment bien si nous pouvions vivre cette vie, mais nous ne pouvons vraiment pas." J'étais anéanti. Je pensais : "Il est impossible qu'il ait raison !" J’en étais fortement convaincu. Il ne pouvait pas avoir raison, il ne pouvait PAS!" Tout était écrit si clairement dans la Bible.

"Je n’imaginais pas que ma vie allait prendre un tournant radical. J'allais trouver des réponses à mes questions."

J'ai entendu ce qu'ils annonçaient, j'ai vu leurs vies

"En 1993, je suis entré en contact avec l'Assemblée Chrétienne de Brunstad. J'ai entendu ce qu'ils annonçaient, et j'ai vu leurs vies, j'ai alors été saisi et incroyablement enthousiasmé !

Ils ne se contentaient pas d’en parler, ils le vivaient.

J'ai rencontré beaucoup de personnes qui avaient une vingtaine d'années, j'avais 35 ans. Malgré leur jeune âge, leur vie avait un contenu de pureté, de bonté. Tout ce qu'ils annonçaient était en accord avec la Parole de Dieu. Ils annonçaient la vie dont il était question dans la Bible, ils avaient la foi et on pouvait voir les résultats - des résultats fantastiques !

« Jésus a dit que l'on reconnaitrait un arbre à ses fruits. Je me suis donc dit : "D'accord, les fruits ici sont bien meilleurs que tous ceux que j'ai vus auparavant, je reste dans cette assemblée jusqu'à que je trouve un arbre qui porte de meilleurs fruits... Si un tel arbre existe. » Je n'ai jamais trouvé rien qui y ressemble, ne serait-ce qu’un peu !"

Vern Nicolette rit et ses yeux brillent. Cet homme de 55 ans est vraiment devenu un homme incroyablement heureux. Après 20 ans passés dans l'Assemblée Chrétienne de Brunstad, il dit :

« Le message le plus important qui est annoncé c'est que chacun peut parvenir à la vie que Jésus a vécue ici. Cette vie dont il est question dans la Bible. Ils ne se contentent pas d'en parler, ils la vivent. Les promesses qui sont dans la Bible sont toutes vraies. La victoire sur le péché est le chemin qui mène à cette vie, et cette vie est pour toi ! »