Entièrement libre !

Entièrement libre !

Ecrit par: Inga M. Larsen | Publié: mardi 25 septembre 2012

- La croix est vraiment la solution dans toutes les situations, nous dit Fedora avec enthousiasme. Fedora Lewis, de Detroit aux États-Unis, souffrait elle-même beaucoup de son mauvais caractère. Aujourd’hui, cette femme de 39 ans peut nous raconter comment la croix l’a rendue entièrement libre. 

- La croix est vraiment la solution dans toutes les situations, nous dit Fedora avec enthousiasme.

- A la maison, avec mes six enfants – ils m’observent, tu sais – ils m’observent attentivement. Et plus que tout, je voudrais leur montrer que cette vie fonctionne ! C’est une vie vraie – authentique !
 

Fedora Lewis est tout particulièrement rayonnante. Avec un visage qui rayonne de chaleur et de bonté, elle nous explique comment elle est parvenue à une vie crucifiée avec Jésus.

- En grandissant, je me suis rendu compte que j’avais un fort caractère. Vraiment …. « Ach.. ! » Un sacré caractère ! Tellement d’agressivité ! Si on appuyait sur le mauvais bouton, j’explosais tout de suite, poursuit-elle avec franchise et d’un air désolé.

- Je me souviens que j’en pleurais. Je priais : « Seigneur Jésus, quand est-ce que je vais en avoir fini avec cela ? » Alors mon père me disait : Seule la croix peut te libérer de cela. Et lorsque tu seras libre ; quand la liberté t’aura affranchie, alors tu seras réellement libre !

Mais sa première réaction était : Mais papa, je ne sais pas trop. Je crois que je resterai toujours comme ça. Je crois que je ne pourrai jamais changer.
 

– La croix m’a vraiment rendue libre 

C’était difficile pour Fedora de s’imaginer que c’était possible pour elle d’arrêter de se mettre en colère. C’était spécialement avec ses frères et sœurs que sa colère pouvait littéralement exploser. Mais ses prières ont été exaucées. Elle a reçu une foi vivante dans les paroles de Jésus en Luc 9, 23 :

« Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge chaque jour de sa croix, et qu'il me suive. »

Fedora a tout simplement choisi de croire ce qu’elle lisait dans la Bible. Elle a reçu une foi pleine et entière que c’était tout à fait possible pour elle de suivre Jésus dans sa propre vie, lui qui a renoncé aux désirs de sa chair ; tous les jours, dans toutes les situations.

- Je suis tombé plus d’une fois ; tout ne réussissait pas. Mais je n’ai pas abandonné. Et le temps aidant, ma foi a grandi. Je remportais des victoires de plus en plus souvent, nous confie-t-elle – tout en comparant ses différentes tentations au fait de mener une guerre. Et en menant cette guerre intérieure contre l’irritation et la colère, elle remportait de plus en plus de victoires.

Que faut-il faire pour parvenir à cette même vie ?

– Je devais utiliser la Parole de Dieu et la mettre en pratique dans ma vie ; à la maison, là où je perdais pied le plus souvent.

Cela semble si facile quand on l’écoute parler. Le calme et l’assurance dans sa manière de s’exprimer sont assez surprenants, et témoignent qu’elle a vraiment vécu et expérimenté ces choses en pratique. Mais que faut-il faire pour parvenir à cette même vie ?

- Je devais utiliser la Parole de Dieu et la mettre en pratique dans ma vie ; à la maison, là où je perdais pied le plus souvent.

Je lui demande s’il y a une parole de Dieu qui lui a été spécialement en aide. La réponse ne se fait pas attendre : - Pour moi lorsque j’étais jeune, il s’agissait de « se revêtir de l’armure de Dieu ». Pour avoir la victoire dans toutes les situations, j’avais vraiment besoin du bouclier de la foi, du casque du salut et de l’épée de l’Esprit, comme il est écrit dans la Bible.

« Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable. Prenez par-dessus tout cela le bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du malin; prenez aussi le casque du salut, et l'épée de l'Esprit, qui est la parole de Dieu. Faites en tout temps par l'Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saints. » (Ep. 6, 11 & 16-18) 

–  Je dois m’améliorer. Parce que c’est un combat ! poursuit-elle. Je dois prier. Je dois lire la Parole de Dieu. Pour ma part, je devais faire cela tous les jours. Je n’arrivais pas à m’en passer.

Fedora raconte avec enthousiasme comment, avec l’aide des prières et de la Parole, elle a reçu la force et l’aide nécessaires pour renoncer aux mauvaises tendances de sa chair. Au fur et à mesure que le temps passait, elle s’est rendue compte que son caractère était de moins en moins un problème. A la place, elle recevait de la force de Dieu pour être patiente et bonne envers ses frères et sœurs.

– Et d’avoir la victoire de cette manière …. Cela me remplissait d’une joie énorme ! 

–  Et d’avoir la victoire de cette manière …. Cela me remplissait d’une joie énorme !, nous dit-elle avec un grand sourire. C’était comme cela que je le ressentais. Énormément de joie ! La croix m’a vraiment rendu libre. Et avec les années, je peux dire : J'ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi. (Ga. 2, 20)

Toujours besoin de la croix

Fedora s’exprime avec une conviction simple et tranquille. C’est une vie qu’elle a déjà vécue plusieurs années et elle peut attester que cela fonctionne. Mais a-t-elle progressé au point de ne plus avoir besoin de la croix ?

– Oh non !, nous répond-elle avec un rire cordial. J’ai besoin de la croix plus que jamais.

Car même si Fedora a remporté des victoires dans de nombreuses situations de la vie, elle peut nous dire que Dieu lui révèle continuellement de nouveaux domaines dans lesquels elle peut se purifier plus profondément.

- Mais je travaille toujours sur ma colère. De nombreuses victoires ont été remportées mais je combats toujours contre cet ennemi. Je crois de tout mon cœur que je vais remporter la victoire.

Étant mère de six enfants, il arrive que son ancien caractère refasse surface. Lorsque les enfant se disputent et se chamaillent, et que tous réclament une part de son attention, la frustration se fait sentir. Mais elle a des techniques de combat. Elle sait qu’elle n’a pas besoin de céder à la tentation et de se mettre en colère.

Dans sa vie bien remplie, elle n’a plus autant le temps de lire la Bible, comme elle pouvait le faire quand elle était plus jeune. Mais en revanche, elle chante des cantiques de foi qui lui apportent beaucoup d’aide. Cela apporte un bon esprit dans le foyer de chanter des cantiques écrits par des hommes et des femmes pieux qui ont vécu une vie en étant fidèles à Dieu,.

- Tout ce qui me donne envie de dire : « Tout le monde se tait ! », « Va dans ta chambre ! » - même s’il faut le faire de temps en temps, ajoute-t-elle rapidement – mais d’abord il faut que je sois calme moi-même, avant d’intervenir auprès des enfants, nous dit-elle avec un rire franc.

Essaie !

Je lui demande pour finir ce qu’elle pourrait dire à quelqu’un qui ne croit pas en la force et l’aide de la croix pour avoir la victoire dans les tentations.
 

– Si ils ne croient pas, j’ai envie de dire – Essaie d’abord ! Essaie ! Et si ça n’allait pas, alors je ne sais pas ... Je serais très surprise, sourit-elle.   

– - Mais essaie, car le Saint-Esprit est très puissant, il peut t’aider dans toutes les situations.