Le christianisme - plus que des rituels

Le christianisme - plus que des rituels

Ecrit par: Elise Davatz | Emplacement: Sonnmatt, Suisse | Publié: jeudi 21 mai 2015

– Dieu a pris mes projets d'avenir en main. Je n'ai pas besoin de me faire du souci !

C'est Marianne Zinsli qui parle. Une atmosphère chaleureuse se dégage du salon faiblement éclairé. Nous rencontrons cette jeune femme d’une trentaine d’années dans un petit village au nord est de la Suisse. Elle a fait connaissance avec l'Assemblée chrétienne de Brunstad il y a environ dix ans.

Sa vie était parfaite. Son rêve de devenir enseignante s'était réalisé et elle avait beaucoup d'amis. Sa famille la soutenait et était là en cas de besoin. Elle était heureuse de vivre et engagée dans du travail bénévole dans des milieux associatifs. Sa vie avait un sens. Elle avait tout ...

... sauf Dieu. Elle savait évidemment ce qu’étaient les messes et les rituels religieux. Mais une vie personnelle avec Dieu ? Elle ignorait ce que c’était.
 

– Est-ce que je suis à la hauteur des attentes de ma famille et de mes amis ? Y a t-il une vie après la mort ?

- Je savais qu'il y avait un Dieu là-haut quelque part, mais nous n'en parlions jamais. Nous estimions que ce n'était pas très important.

Elle s'appliquait à diriger sa vie de manière parfaite et rencontrait parfois des soucis.

- Est-ce que je suis à la hauteur des attentes de ma famille et de mes amis ? Est-ce que je vais trouver le grand amour ? Y a t-il une vie après la mort ?

Elle a fait connaissance avec l'Assemblée chrétienne de Brunstad par une de ses camarades de classe. Au début, c'était par curiosité, mais cela a fini par l’intéresser et aujourd'hui c'est devenu sa vie.
 

Au début, c'était par curiosité, et aujourd'hui c'est devenu sa vie.

- Je n'ai jamais ressenti de contrainte quand j'ai connu l'Assemblée. J'ai rencontré la joie de vivre et l'espérance. C'était impressionnant de voir comment ces personnes se comportaient les unes envers les autres. Personne n'avait d’exigence ou d'attentes par rapport aux autres. C'était comme si j'avais déposé un lourd fardeau et qu'enfin je découvrais ce qui me manquait dans la vie.

 Un chapitre de la Bible (Psaume 23) lui est devenu très clair durant cette période et lui a été en aide depuis :

L'Éternel est mon berger: je ne manquerai de rien.
Il me fait reposer dans de verts pâturages, Il me dirige près des eaux paisibles.
Il restaure mon âme, Il me conduit dans les sentiers de la justice, A cause de son nom.
Quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, Je ne crains aucun mal, car tu es avec moi: Ta houlette et ton bâton me rassurent.
Tu dresses devant moi une table, En face de mes adversaires; Tu oins d'huile ma tête, Et ma coupe déborde.
Oui, le bonheur et la grâce m'accompagneront Tous les jours de ma vie, Et j'habiterai dans la maison de l'Éternel Jusqu'à la fin de mes jours.

 Depuis, Dieu et Sa parole font naturellement partie de sa vie quotidienne. Les réunions et les activités organisées dans l'Assemblée sont pour elle comme une source de force et de joie.

- Nous pouvons donner notre vie pour Dieu. Nous pouvons lui remettre nos projets et nos idées. De cette manière je peux recevoir de l'aide pour ma propre vie et je peux donner beaucoup aux autres !

Aujourd'hui Marianne a le sentiment d'être arriver à bon port.
- Je veux donner ma vie pour faire la volonté de Dieu. C'est comme cela que je peux devenir de plus en plus heureuse.

Elle pensait que la vie était parfaite. Mais cela a été encore mieux.