Jésus - le Fils de l'Homme

Jésus - le Fils de l'Homme

Ecrit par: Tony Jackson | Publié: vendredi 28 décembre 2012

Jésus se nommait lui même Fils de l'Homme plutôt que Fils de Dieu. Pourquoi ?

« Car, comme par la désobéissance d'un seul homme beaucoup ont été rendus pécheurs, de même par l'obéissance d'un seul beaucoup seront rendus justes. » Ro. 5, 19.

Le premier homme était Adam. Il a été placé dans le jardin d'Eden pour l'entretenir, et il avait toute liberté de manger de tout ce qui s'y trouvait, sauf du fruit de l'arbre de « la connaissance du bien et du mal ». Adam a transgressé cette loi ; le résultat a été que le péché est entré en lui et il s'est ensuite étendu à toute l'humanité. Dieu a ensuite donné la loi aux hommes pour les aider à reconnaître leurs péchés et à trouver le pardon. Mais il n'était pas possible de cesser de pécher. L'aide nécessaire n'était pas encore venue.

Le second homme était Jésus. Il est aussi né avec une chair (la nature humaine), comme c'est écrit dans Ro. 1, 3 : « ... et qui concerne son Fils (né de la postérité de David)... » De ce fait, il pouvait être tenté tout à fait comme nous dans ses situations quotidiennes ; et c'est pour cette raison qu'il se désignait comme Fils de l'Homme plus souvent que comme Fils de Dieu. Lorsqu'il était tenté, Jésus cherchait l'aide auprès de son Père dans les cieux, au lieu de pécher comme l'avaient fait tous les hommes jusque-là. Dans Ro. 8, 3 nous pouvons lire : « ... Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché. »

Jésus sentait que quelque chose créait de l'agitation en lui ; il s'adressait alors à son Père et Dieu lui montrait le péché qui venait de son corps. Si Jésus avait cédé au péché, le chemin du salut aurait été fermé pour toujours. Nous voyons au contraire dans Hé. 5, 7-8 que Jésus priait son Père « avec des grands cris et avec larmes » et que la victoire lui a été accordée à cause de son obéissance.

Lorsque Jésus a été crucifié à Golgotha, il s'est écrié : « Tout est accompli !» Il ne restait plus de péché à condamner ! Il avait remporté une victoire parfaite sur tout ce qui était entré dans l'humanité par la chute originelle ! Satan, le prince de ce monde était vaincu !

Le conseil que Jésus a donné au jeune homme riche était : « Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes... Puis viens et suis-moi. » Mt. 19, 21. Puissions nous avoir le même entendement que Pierre au verset 27 : « Voici, nous avons tout quitté, et nous t'avons suivi.» De telles personnes ont de magnifiques promesses, pour leurs vies ici sur terre mais aussi pour l'éternité.