La mort de Jésus - plus que Golgotha ?

La mort de Jésus - plus que Golgotha ?

Ecrit par: Piotr Pilch | Emplacement: Malinka, Pologne | Publié: lundi 2 novembre 2015

La plupart des chrétiens ont souvent entendu parler de la mort de Jésus à Golgotha, là où Il a versé son sang et où Il est mort pour nous comme un agneau irrépréhensible et sans défaut. Mais peu savent que Jésus est mort aussi d'une autre façon et que la mort sur la croix était l'accomplissement d'une oeuvre de salut qui a duré 33 ans.

Comment Jésus a-t-il vécu depuis sa naissance à Bethléhem jusqu'à sa mort sur la croix à Golgotha ? A-t-il bénéficié d'une protection spéciale de la part de Son Père durant ses jours sur la terre, si bien que les épreuves et les conséquences de la chute originelle lui ont été épargnées ? Nous lisons tout autre chose dans Hé. 4, 15 : « Car nous n'avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses ; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché. »

Tenté comme nous

S'il a été tenté en toutes choses comme nous, sans jamais commettre de péché, nous nous posons tout de suite beaucoup de questions : Comment y est-il arrivé ? Est-ce qu'une telle vie est aussi possible pour nous, et si oui, comment doit-on faire pour y parvenir ? Est-il possible pour nous de ne pas prononcer d'injures lorsqu'on nous injurie, de ne pas menacer lorsque nous souffrons, (1 Pi. 2,23) de ne pas ouvrir la bouche lorsqu'on nous maltraite ? (Es. 53, 7). Est-il possible aujourd'hui d'aimer ses ennemis comme Lui les aimait ? (Mat. 5,44) Est-il possible de ne pas convoiter comme lui-même il ne convoitait pas ? (Mat.5, 28) Comment pouvons-nous cesser de vivre d'après nos convoitises humaines, pour faire la volonté de Dieu, pendant le temps qu'il nous reste à vivre dans la chair ? (1 Pi. 4, 2)

Jésus avait une arme très efficace avec laquelle Il pouvait triompher de toutes les tentations, et sortir victorieux des épreuves. Nous voyons de quelle manière Il a utilisé cette arme lorsqu'Il a été tenté dans le désert. Satan s'est adressé à sa nature humaine et il l'a tenté avec des choses qu'il savait être une faiblesse pour les hommes, mais Jésus a refusé chacune de ses propositions l'une après l'autre - Il les a "fait mourir" avec la Parole de Dieu. C'est de cette façon qu'Il a fait mourir toutes les convoitises de la chair qui s'éveillait en lui dans les différentes circonstances.

Sauvé du péché

Il savait qu'il n'y parviendrait pas seul, et c'est pourquoi il a présenté, dans les jours de sa chair, "avec de grands cris et avec larmes des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort", et il a "été exaucé à cause de sa piété. » (Hé. 5, 7) Il a été sauvé, non pas de la mort à Golgotha, mais de la mort qui est le salaire du péché.

Paul nous exhorte aussi dans Col. 3, 5 : «Faites donc mourir les membres qui sont sur la terre, l'impudicité, l'impureté, les passions, les mauvais désirs, et la cupidité, qui est une idolâtrie.» Avec le temps, tout le péché est mis à mort de cette manière et nous devenons des hommes entièrement heureux.

Cette mort à l'égard des convoitises de la chair,Paul l'appelle la mort de Christ, car Jésus a été le premier à l'avoir utilisée. Et c'est comme cela qu'il nous a inauguré une route vers la vraie liberté. (Jn. 8, 36).